CONFÉRENCE AXEL KAHN : PRUDENTE NEUTRALITÉ

Le Comice agricole de Ligueil avait invité le 01er septembre 2018 le Professeur Axel Kahn, né au Petit Pressigny en 1944, médecin généticien, directeur de recherche à l’Inserm, ancien directeur de l’Institut Cochin à tenir une Conférence sur le thème de l’environnement.

Dans le cadre de cette conférence et comme je lui avais annoncé lors de notre rencontre inopinée du matin, je lui ai posé une question. La voici :

« L’environnement c’est la capacité d’un bouquet d’espèces, végétales, animales, à vivre dans un milieu sans l’appauvrir. Nous humains sommes aujourd’hui une espèce, animale, intelligente qui épuise son milieu. Donc, si rien n’est fait notre fin est proche.
Comme toute espèce animale, nous avons besoin d’énergie pour nous nourrir, d’énergie pour nous chauffer, d’énergie pour nous déplacer.
Il y a un ou deux mois, votre nom est apparu dans un article très court de la Nouvelle République, à propos des énergies renouvelables, qui est un débat à venir à la Communauté de Communes Loches Sud Touraine puisque le Plan Climat Air Energie Territorial (voir l’article « Le plan climat territorial ») est à l’étude, sera peut-être débattu, et sera peut-être mis en œuvre de manière ambitieuse ou pas. Ça agite énormément notre Département qui est le seul de la Région Centre Val de Loire à ne pas être doté d’éoliennes.
Et c’est à ce propos que j’ai vu votre nom apparaître dans la Presse locale. Des associations sont, et elles en ont le droit, contre l’énergie éolienne. Leur argumentaire me paraît faible, plus passionné que raisonné (voir l’article « Les passions de l’âme »), mais elles ont le droit.
Le Petit Pressigny qui est votre berceau a un projet d’une dizaine d’éoliennes. Et un groupe de citoyens combat les études ou la perspective d’installation d’éoliennes. Dans cet article, il a été indiqué qu’ils feraient appel à vous en tant qu’éminent enfant du Pays pour les soutenir dans ce combat.
Je voulais savoir quel était, au titre de l’environnement, votre position par rapport à ça. Allez-vous répondre positivement à leur demande de soutien ? »

Axel Kahn :

« Vous avez observé que vous n’avez rien observé par la suite. Cette requête m’est parvenue et j’ai indiqué que je ne pouvais pas m’associer à cette requête, non pas que je n’en comprenne pas la signification, mais parce que je connaissais bien également sur toute la France, je suis un grand marcheur, j’ai rencontré ces situations dans tous les Pays liées aux éoliennes.
Est-ce que les éoliennes en soi sont plus polluantes qu’une centrale atomique ou à charbon ? Les chinois se sont mis massivement à faire des éoliennes justement parce qu’ils étaient confrontés aux problèmes de la pollution chez eux. Ça ne diffuse pas de particules fines.
Cela étant dit, tout cela n’est pas très simple. Et notamment c’est un casus belli terrible, vous n’imaginez pas, dans 1/10eme 1/5eme des Communes de France.
Certains sont pour les énergies renouvelables, d’autres sont pour la protection de l’environnement qui va être « gravement compromis » par les éoliennes, si bien que dans les Communes de France, je ne dis pas du tout au Petit Pressigny, je ne dis pas du tout dans le Sud Touraine, mais ailleurs dans les Communes de France, il y a des suspicions. Je sais cela, et je ne veux pas rentrer dans cette querelle-là. C’est clair.

Pour les éoliennes, il y a un côté positif je l’ai dit. C’est tout de même une énergie qui utilise le vent, qui n’émet pas de particules fines, le vent est inépuisable quand il est là. On a parlé de l’épuisement des ressources naturelles au mois d’août [jour du dépassement (*)], le vent lui n’est pas épuisable, donc ça c’est plutôt positif.

Il y a encore une énorme ambiguïté, il faut le savoir : quand vous regardez ligne après ligne le contrat que signent ceux qui vont implanter des éoliennes sur leur terrain, à qui reviendra la charge de payer le démantèlement ? C’est loin d’être clair. Or une éolienne, au bout de 20 ans, 30 ans, il faudra bien la démanteler. Et si par hasard, et ce n’est pas complètement exclu, si par hasard les tribunaux décidaient que c’était à l’agriculteur de démanteler, aucun ne démantèlera.

C’est un problème qui est difficile, les pressignois m’ont saisi, j’ai indiqué que j’étais extrêmement attentif à leurs préoccupations, mais que je restai d’une prudente neutralité

Evidemment, si vous me demandez quelque chose qui ne laisse aucune empreinte dans l’environnement, c’est compliqué ! Le photovoltaïque, dans l’environnement, ce sont des miroirs. Il faut ce qu’il faut, mais il faut le savoir. Si on veut retourner au bois embrasé pour s’éclairer dans les cavernes, on le dit. Mais si on veut continuer à avoir des réfrigérateurs, des véhicules, il faut bien de toute façon qu’on ait une source d’énergie.

Mais parmi les énergies renouvelables d’avenir, ne jamais oublier, et lui il est là encore pour longtemps, c’est le soleil. Le soleil fait de l’électricité, l’électricité peut permettre l’hydrolyse de l’eau, l’hydrolyse de l’eau elle fait de l’hydrogène, l’hydrogène c’est l’énergie propre de l’avenir. C’est l’énergie propre de l’avenir. Demain, je ne sais pas si c’est dans 10 ans, 20 ans, dans 30 ans, nos voitures, nos avions, nos bateaux marcheront au soleil. Il ne faut pas être totalement pessimiste non plus, mais mobilisés, sûr et certain. »

Loupé ! l’AEST37 et ses faux-nez (voir l’article « Le tourisme local mis à mal ») n’ont pas réussi à rallier à leur cause l’illustre enfant du pays. Comment aurait-il pu, lui l’éminent scientifique associer son nom au déversement d’un tel tombereau de fadaises (voir l’article « Les passions de l’âme »). Pour autant, Axel Kahn reste d’une respectable et prudente neutralité.

Pour les interrogations du Professeur Kahn concernant le coût du démantèlement d’un champ d’éoliennes, nous vous recommandons de relire un précédent article : « Saint Georges terrassant le dragon » : La seule vente à la découpe de la ferraille des éoliennes finance le coût du démantèlement. Pour autant, quiconque signe un contrat doit le lire attentivement pour ne pas se faire rouler. Ça peut arriver dans tous les domaines, même des éoliennes.

Comme des panneaux photovoltaïque solaires, une éolienne produit de l’électricité, et à ce titre peut servir d’énergie à la production d’hydrogène qui se stocke, l’énergie propre de demain comme le pense avec nous Axel Kahn. Nous sommes en plein accord avec lui.

Nous avions annoncé avoir clos ce dossier, n’imaginant pas que ce sujet serait au menu du Comice de Ligueil et qu’il nous serait permis de poser une question aux implications locales. Désolé pour ce surplus Petit Pressignois.

(*) Jour du dépassement: Jour de l’année où l’humanité a dépensé l’ensemble des ressources que la Terre peut générer en une année. En 2018, le jour de dépassement a été le 01er août. Si le monde entier vivait comme les Français, le jour de dépassement aurait été le 05 mai en 2018.

Article de la Nouvelle République du 03 septembre 2018 à ce sujet:

Les caractères en bleu sont des citations orales ou écrites
Voir article: pointez le titre, cliquez, et l’article s’ouvre

ISSN 2610-5942

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s