DESCARTES N’EST PAS MAJEUR

Nous avons traité l’ordre du jour du conseil municipal de Descartes du 25 juin 2018 dans un précédent article (voir l’article «D’autres chats à fouetter »). Passons aux informations et questions diverses, toujours très intéressantes :

A peine l’ordre du jour descendu, une nuée de conseillers municipaux de la majorité a déversé une avalanche d’informations sur les fêtes et autres animations à venir.

Isabelle Bretel annonce :

« Un concert au cinéma le jeudi 28 juin à 19H00. C’est un concert des chorales du collège Roger Jahan et de l’école primaire de la Celle Saint Avant qui seront accompagnés par des élèves de l’école de musique de Descartes.

Le samedi 22 juillet à 19H00 à l’église Notre Dame de la Roche-Posay, il y aura un concert de Kamil Tchalaev qui était ici en résidence.

Et le mardi 24 juillet il fera des ateliers pour les enfants.

La fête de l’école de musique de Descartes  a lieu vendredi [29 juin] à partir de 18H00 dans la cour de l’école comme l’année dernière avec guinguette, buvette. »

Béatrice Marchet :

« Le samedi 30 [juin] à partir de 9H30 jusqu’à 11H45 une conférence au centre culturel. L’après-midi aussi de 14H30 à 17H15, pour ceux qui seraient intéressés.

Le 14 juillet un rassemblement, défilé, et bal le soir, pour tous ceux qui sont intéressés aussi, n’hésitez pas à venir. »

Jacques Barbier, Maire de Descartes, complète :

« Feu d’artifice. 

Je rajouterai le marché nocturne le 03 août, traditionnellement. Et puis une journée de folie à la base de loisirs le 25 juillet, avec mini-golf, animation mini-golf, animation piscine, et démonstration de zumba, enfin bon si vous voulez vous dépenser. Il y aura un petit concert qui terminera cette journée du 25 juillet.

Un concours semi-nocturne de pétanque au boulodrome Guy Grange le vendredi 29.

La porte ouverte, la kermesse à l’école de Balesmes toujours le vendredi 29.

Les journées cartésiennes c’est vu.

Et enfin le samedi 30, sur la piste de BMX, ce sera une manifestation qui va clôturer la saison. »

Christiane Bonneau :

« La kermesse de l’école la Côte des Granges dimanche 1er juillet après-midi avec spectacle des enfants. »

Jean Pierre Lambalot :

« Le samedi 04 août une grosse brocante vide-grenier le long de la salle des fêtes. Organisée par l’amicale des anciens d’Algérie. »

Toutes ces annonces festives sont très intéressantes, mais il serait tellement mieux de les retrouver sur le site internet de la Mairie. Pour sortir de l’entre soi, juste histoire que la population soit largement informée (voir l’article « C’est pas simple »). C’est juste une idée, sûrement idiote. Rien d’impossible pourtant, puisque beaucoup de Communes le font.

Après cette avalanche d’informations, Christian Flouneau, conseiller municipal de la minorité revient sur le dépliant touristique du Sud Touraine dont nous avons parlé dans un précédent article (voir l’article « C’est pas simple » ) :

« Pourquoi les journées cartésiennes, la journée des jardins et des arts, ce n’est pas là-dessus [le dépliant touristique] ? Ҫa c’est distribué à je ne sais combien d’exemplaires, quand même pas mal, mais là on donne des informations qui sont bien pour les descartois mais c’est aussi pour les gens qui sont en dehors de Descartes, les touristes. Il y a les animations à Chédigny, des fêtes à Loches, la nuit solaire à Montrésor, mais il pourrait y avoir…… »

 Jacques Barbier : « C’est un document qui est tiré pour 2 ans ».

Christian Flouneau : « Donc nous pour 2 ans on ne sera pas là-dessus. Ceci étant c’est pour les touristes quand même. »

Jacques Barbier : « Il n’y a pas que celui-ci pour les touristes.  Voyez avec le service communication de la communauté de Communes. Mais toutes les 67 Communes ne sont pas réparties sur…..»

Christian Flouneau : « On a une carte ici, Descartes n’est même pas dessus. Je ne sais pas qui fait ça mais enfin c’est pas terrible. On est la deuxième plus grosse Commune du Sud Touraine et….»

Jacques Barbier : « C’est de la compétence de la communauté de Communes. Il y a eu un choix par la commission de communication touristique de mettre la première année des points majeurs. »

Christian Flouneau : « Et Descartes n’est pas majeur ? »

Jacques Barbier : « Non je n’ai pas dit ça. Il a fallu faire un choix. Vous avez fait une remarque, vous vous interrogez, en espérant que dans la prochaine édition ce ne sera pas les mêmes. »

Christian Flouneau : « S’il n’y a pas de communication, il n’y aura personne. Les commerces ferment les uns après les autres, ça fait partie de l’ensemble.»

Détaillons maintenant cet échange :

Vous retrouverez l’intégralité de ce dépliant touristique, distribué dans tous les bureaux d’information touristiques dans notre article « C’est pas simple » .

Il est faux de dire comme l’a fait Jacques Barbier que le document touristique « L’art de flâner » est du ressort du service communication de la CCLST. Il a été édité et supporté financièrement par « l’Office de Tourisme Loches Touraine Châteaux de la Loire » qui est une structure indépendante. C’est un EPIC, c’est-à-dire un Etablissement Public Industriel et Commercial (voir l’article « Table rase de l’office de tourisme » ). Cet établissement mène sa politique touristique, en liaison avec le vice-président en charge du tourisme. Il serait bien à un moment où à un autre que le Maire de Descartes, par ailleurs vice-président et membre du Bureau communautaire CCLST, comprenne comment est administré notre communauté. Ça pourrait aider.

23 personnes siègent à « l’Office de Tourisme Loches Touraine Châteaux de la Loire » : 11 socio professionnels généralement hébergeurs et 12 élus dont vous retrouverez la liste dans un précédent article (voir l’article « Une chance au grattage »). La Commune de Descartes n’y a aucun représentant. De même, aucun représentant de Descartes ne siège à la commission tourisme de la CCLST (voir l’article « Les mules »). Pas étonnant ensuite que le nom même de Descartes n’apparaisse pas sur la carte du dépliant touristique, comme aucune de ses manifestations.

Pour le Maire de Descartes, ce document touristique met en avant dans sa première édition post fusion des communautés de Communes « des points majeurs », sous-entendant en creux qu’il n’y a aucun point touristique majeur à Descartes. Est-ce si sûr ?

Dans l’attente de la voie verte Descartes-Tournon Saint Pierre, attendue par beaucoup comme le messie, nous n’avons aujourd’hui comme atout majeur touristique que notre philosophe et notre jardin public. Mais notre jardin n’est pas classé « remarquable », seul label qui déplace les foules. La maison natale de René Descartes se visite, mais en moins d’une heure l’affaire est entendue. Pour devenir un « point majeur » touristique du sud Touraine il s’agirait de développer l’offre autour de René Descartes par des activités connexes, ludiques, pédagogiques, événementielles. Excepté les journées cartésiennes organisées une fois l’an par 2 universitaires suisses, il n’y a plus grand-chose autour de la philosophie à Descartes (voir l’article « Descartes abandonne la philosophie »). Tout ce champ du possible touristique ne dépend que de la Municipalité et de ses habitants, de personne d’autre.

De quoi se plaint donc Christian Flouneau ? De l’apathie de notre Municipalité ? Mais il en est, certes de la minorité, mais il en est. En tant qu’élu municipal de la minorité, il n’est pas comptable de la politique menée par la majorité, mais il l’est des propositions qu’il fait. Quelles propositions fait-il au-delà de sa remarque de ne pas voir le nom de Descartes apparaître sur la carte touristique, même si nous partageons son point de vue ?

N’est-il pas content que « l’Office de Tourisme Loches Touraine Châteaux de la Loire » ait consenti à garder ouvert le Bureau descartois d’information touristique, alors que celui de Ligueil a été fermé sans concertation ?!? (Voir les articles « Table rase de l’office de tourisme » et « Gérard Hénault répond : dernières questions »). Parce qu’au rythme où vont les choses, cela pourrait arriver à Descartes d’ici quelques années.

Passons à la suite des interventions des uns et des autres :

Noëlle Baranger, adjointe au Maire de Descartes, annonce :

« L’aire d’accueil des gens du voyage de Descartes sera fermée du 04 août au 20 août inclus pour des travaux de nettoyage et de maintenance ».

Jacques Barbier :

« C’est peut-être la période où ils se bougent le plus vers le sud. Ça évitera de les retrouver positionnés dans votre terrain. » (voir la réponse de la Préfète dans l’article « Gérard Hénault répond : Gens du voyage » )

Bruno Mereau, conseiller municipal de la majorité :

« Moi je vais rebondir sur la communication. Parce que justement ce n’est pas le fort de Loches + [CCLST], n’est-ce pas. Vous vous étiez engagé monsieur le Maire à nous informer régulièrement sur le fonctionnement de notre « chère » communauté de Communes. Aujourd’hui, je voudrais savoir où on prend les informations ? »

Jacques Barbier :

« Sur le site internet [de la CCLST], vous avez tous les PV [procès-verbaux] de Bureau, les PV des conseils communautaires, les PV des conférences des Maires. C’est là où se traduit la réflexion globale. En ce qui concerne le fonctionnement, les détails, vous allez sur le conseil communautaire, toutes les délibérations qui sont prises. Ce n’est pas la peine à chaque fois de répéter ce qui a été dit en conseil communautaire, ce qui a été dit en conférence des Maires, c’est accessible à tout le monde. »

Faux, archi faux ! Ce n’est pas accessible à tout le monde. Sur le site internet de la CCLST, on ne trouve que les PV des conseils communautaires et documents associés et rien d’autre. Aucun PV des conférences des Maires, aucun PV des réunions des Bureaux communautaires, aucune délibération du Bureau communautaire, si ce ne sont aujourd’hui celles du premier semestre 2017 logées dans un recueil des actes administratifs. Il serait peut-être temps que notre éminent vice-président de la CCLST se renseigne un peu sur la manière dont se passe la communication de l’instance où il siège. Ça pourrait lui éviter de débiter des bourdes à longueur de conseils municipaux. Parce qu’à la longue c’est lassant et inquiétant.

Bruno Mereau :

« Deuxième question : je pense que comme beaucoup vous vous êtes aperçu de la baisse du niveau de la Creuse. Est-ce qu’il s’agit momentanément d’une opération de maintenance du barrage, ou est-ce que comme la rumeur circule, les volets étant ainsi condamnés à ne plus fonctionner et ce sera le niveau d’eau pour toute la période à venir ? »

Jacques Barbier :

« Aujourd’hui nous avons pris contact avec les services ENERSIEIL qui sont au courant depuis 2 mois de la baisse du niveau de la Creuse, suite à une défection du clapet numéro 3. L’engagement du service de maintenance est pris, ils vont réparer, ils attendent des jours ou des semaines appropriées à cette intervention. Il n’y a aucun risque on retrouvera le niveau de la Creuse. D’autres questions, d’autres rumeurs ?»

Joël Moreau : « C’est bien d’avoir l’info. C’est vrai que…..»

Jacques Barbier : « Mais elle est tombée hier, avant-hier, la semaine dernière. »

Joël Moreau : « Ҫa n’empêche pas. »

Jacques Barbier : « Oui mais je veux pas…… Je vous la donne quand euh….. »

Comme il a raison notre « bon » Maire de ne servir à ses conseillers municipaux que des vieilles informations. Et encore il se mélange très souvent les pinceaux. Excepté comme de bien entendu pour ce qui concerne les fêtes et autres cérémonies où là il est à la pointe de l’actualité. Pathétique !

Christiane Bonneau, conseillère municipale historique de la majorité :

« Il y a des grillages autour des bennes à la déchetterie…… »

En effet, pour s’assurer que personne ne tombe dans les bennes, la CCLST a fait poser des garde-corps. Voici comment la CCLST a communiqué à ce sujet :

« Les déchèteries de Descartes et Bossay-sur-Claise sécurisées : Le parc des huit déchèteries du territoire fait l’objet d’une surveillance et d’une mise aux normes pour répondre aux critères d’accueil du public. Celles de Descartes et de Bossay-sur Claise sont maintenant sécurisées avec l’installation de garde-corps réglementaires sur la totalité du haut du quai. Ces travaux obligatoires de mise en conformité vont permettre de prévenir tout risque de chute dans les bennes. »

Voilà ce que ça donne :

Continuons ce passionnant échange. Jacques Barbier :

« Alors vous posez la question aux services de la déchetterie, parce qu’en fait ce n’est pas de la compétence communale. »

Christiane Bonneau : « C’est très compliqué maintenant. »

Jacques Barbier : « Ecoutez, on ne va pas refaire ce qui se fait à la comcom [CCLST]. Il y a une décision qui a été prise, voilà.»

Christiane Bonneau : « Oui mais enfin avec les déchets verts…… »

Jacques Barbier : « Allez….  Plus de question au sein du conseil municipal ? Je ferme la séance.»

Le Maire de Descartes aurait pu dire à ses conseillers municipaux qu’était actuellement à l’étude la construction d’une nouvelle déchetterie à Descartes en remplacement de l’actuelle. Que sa construction devrait avoir lieu en 2019 (voir l’article « Prépondérante mais oubliée » ). Cela a été annoncé lors du conseil communautaire du 12 avril 2018. Zut, c’est vrai, le Maire de Descartes était absent, comme à celui du 28 juin 2018. C’est trop ballot. Mais nos autres conseillers communautaires, ceux qui étaient présents auraient pu apporter l’information. Pourquoi ne pas l’avoir fait ? Ils dormaient ? Ils sont passés à travers ? Pourtant c’était bien indiqué dans le Procès-verbal de séance publié sur le site internet de la CCLST. Personne ne l’a lu ?

Comme la Commune de Descartes n’a pas souhaité avoir de représentant dans la commission communautaire « Déchets ménagers » (voir l’article « Les mules »), ce n’est pas par ce biais non plus que l’information pouvait arriver.

Qu’on se le dise ! Il faut arrêter d’embêter notre « bon » Maire avec toutes ces questions qui ne sont pas de compétence communale. Arrêtez quoi !

Ne lui parlez pas d’économie, c’est communautaire,

Ne lui parlez pas de déchets ménagers et autres déchetteries, c’est communautaire,

Ne lui parlez pas d’eau potable, c’est un syndicat intercommunal qui s’en occupe,

Ne lui parlez pas d’assainissement, c’est un syndicat qui s’en occupe,

Ne lui parlez pas de tourisme, c’est communautaire,

Ne lui parlez pas de gens du voyage, c’est communautaire,

Ne lui parlez pas d’ALSH, c’est communautaire, etc

Bref, ne lui parlez plus que de bombance, d’autoroute, de fêtes, de kermesses et de cérémonies. Voilà !

Franchement, quand on voit quel est le montant cumulé des indemnités du Maire de Descartes aussi vice-président de la CCLST, à savoir 3580 euros brut par mois (voir l’article « Pour une poignée de dollars » ), on se demande si un tel montant est mérité. Et il en est à peu près de même pour les autres élus indemnisés de Descartes, pour la plupart tout autant désinvestis.

Il semblerait que pour nos élus municipaux en général, et particulièrement ceux de la majorité, Descartes ne soit pas majeur dans leurs préoccupations. Encore 20 mois à tirer. Après c’est la quille ! Et pendant ce temps-là la Commune continue de s’enfoncer lentement (voir l’article « Le vert vire au rouge » et « Pente Côte » ).

Il y a vraiment non-assistance à Commune en danger.

Les caractères en bleu sont des citations orales ou écrites

Voir article: pointez le titre, cliquez, et l’article s’ouvre

ISSN 2610-5942

Publicités

7 réflexions sur “DESCARTES N’EST PAS MAJEUR

  1. le dynamisme de la ville passe par le dynamisme des élus maire compris mais force est de constater qu’il est inexistant et Descartes récolte ce que l’on sème

    J'aime

    1. Sans oublier l’implication, le dynamisme de la population dans les affaires communales. On voit où ça mène de faire « confiance » une fois tous les 6 ans à ceux ou celles qui se présentent. Les affaires communales sont aussi, avant tout l’affaire de chaque, de tous les citoyens.

      J'aime

  2. Les papiers sont à déposer dans les bacs prévus à ce effet , il en est de même pour les verres.bouteilles etc. A ma connaissance, pour les habitants de la ville rue des douves et à la gare. Je suppose que c est du ressort de la communauté de communes. En tout cas rebutee par la saleté rue des douves je suis aller à la gare. Repoussant ! Il y a même plusieurs pieds de raisins d Amérique plante sauvage classée peste écologique

    J'aime

    1. Oui, les points de collecte du verre et du papier sont bien de compétence communautaire. Pour autant, rien n’interdit à une Commune, un particulier de signaler à la communauté de Communes une situation d’insalubrité.
      Je vous confirme que l’environnement des points de collecte situés en bas de la rue du Commerce, au pied d’un monument historique, le long de la future voie verte à vocation touristique, est repoussant, voire dangereux si des enfants venaient à passer par là.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s