RANGEZ VOS AGENDAS

Le 07 juin 2018 nous mettions en ligne notre article « A vos agendas ».

Nous rendions public le planning des réunions thématiques organisées par la communauté de Communes Loches Sud Touraine (CCLST) où étaient conviés nos 800 conseillers municipaux. Le but de ces réunions thématiques : participer à la définition du projet de notre territoire, c’est-à-dire à la définition de son avenir, ses priorités, ses axes stratégiques.

La première réunion du 11 juin, consacrée au développement économique, n’a pas rencontré un franc succès (voir l’article « Vu du parking »).

3 réunions publiques, où toute la population était cette fois conviée, étaient prévues les 25, 26 et 27 juin 2018. C’est ce que nous avions annoncé à partir d’un document de la CCLST. Nous avions dit dans notre article « A vos agendas » que faute de diagnostic territorial, sans connaissance du point de départ raisonné et irréfragable, il était impossible de notre point de vue de valablement proposer quoi que ce soit. Bref, ces réunions n’avaient pas de bon sens, si ce n’est débattre sur des impressions, pour se faire plaisir.

Le Bureau communautaire, celui qui décide d’à peu près tout (voir l’article « A quoi sert ce conseil communautaire ? » ) était réuni le 13 juin 2018.

Hasard ou coïncidence, le Bureau a décidé d’annuler ces 3 réunions publiques de juin :

Les 3 réunions des 25, 26 et 27 juin 2018 sont donc reportées à la rentrée.

Tout compte fait, à bien y réfléchir, il semble plus opportun du point de vue du Bureau de la CCLST de prendre le temps d’analyser les travaux des 6 premières réunions thématiques, et à partir de ce qui en ressort, de faire une consultation internet de la population courant de l’été. A l’heure des bains de mer, des moissons, et autres pina colada ou mojito au bord de la piscine.

Dans un troisième temps, seront organisées en septembre des réunions publiques qui feront le bilan de la consultation internet estivale.

Mais là encore, il n’est nulle part fait mention d’un diagnostic territorial ! Quel est l’état de notre territoire ? Quelles sont ses points forts sur lesquels s’appuyer et ses points faibles à corriger ?

Les valeureux 21 participants de la première réunion thématique du 11 juin, 7 membres du Bureau et 14 autres élus municipaux, ont échangé, proposé, débattu sans avoir eu au préalable communication de ce diagnostic territorial. Et à accroire la nouvelle posture, l’organisation nouvellement arrêtée, c’est à partir des travaux de ces réunions thématiques que la consultation internet grand public sera effectuée, et les réunions publiques de septembre feront le bilan de la consultation internet.

Aucune étape du processus d’élaboration du Projet de territoire, de réflexion, ne prend appui sur le diagnostic territorial.

Malgré ce changement d’ordonnancement, d’organisation des réunions et modes de consultation, qui posent question quant à la méthode même, nous confirmons que nous ne prendrons pas part à ce simulacre, puisque tout le processus se fait sans diagnostic territorial. Il y a tromperie sur la marchandise.

Tout ceci n’est en rien la méthode d’élaboration d’un projet de territoire. Et pourtant, la CCLST est « aidée » par un conseil extérieur (voir l’article « Mélodie en sous-sol »). Qu’est-ce que ça aurait été sans ça !?!

Voir article: pointez le titre, cliquez, et l’article s’ouvre

ISSN 2610-5942

Publicités

2 réflexions sur “RANGEZ VOS AGENDAS

  1. Mais pourquoi faire un bilan de l’état du territoire, puisque depuis le début, la fusion à 4, tout est fait pour l’ancienne communauté Loches développement qui n’avait plus aucun moyen d’investir car endetté jusqu’aux trous de nez et la ville de Loches. La fusion est juste là pour servir de caution financière.

    Il serait plus que temps que les élus se réveillent et mettent fin à ce simulacre de démocratie.

    le bureau de la comcom ressemble au POLITBURO des grands jours de l’URSS, maître de toutes les décisions.

    J'aime

    1. Vous avez raison. Un diagnostic territorial serait d’autant plus malvenu qu’il donnerait à voir le bilan des actions passées de nos anciens présidents et vice-présidents des anciennes communautés de Communes. Puisque nous y retrouvons la plupart de nos vice-présidents actuels et son président au Bureau de Loches Sud Touraine. Ce sont pour la plupart les mêmes.
      Rendre public le diagnostic territorial qui a été fait, qui existe peut-être déjà, serait rendre public les résultats de leurs actions passées.
      Du coup on comprend mieux pourquoi le « projet de territoire » part sur d’autres bases.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s