C’EST PAS SIMPLE

Dans un premier temps, nous avons traité les points à l’ordre du jour du conseil municipal de Descartes du 09 avril 2018 (voir l’article « En roue libre »). Aujourd’hui nous rendons compte des points abordés en informations et questions diverses, hors ordre du jour :

Jacques Barbier, Maire de Descartes : « Je voudrais rappeler que nous avons 2 journées d’information sur les ateliers « zéro phyto » ouverts à toute la population. Le premier a lieu mercredi 11 à partir de 18 heures sur le quartier Balesmes j’allais dire, rassemblement devant l’église saint Pierre avec la chambre d’agriculture. Nous aurons une visite sur différents terrains où il y a eu des traitements différents de zéro phyto. Voilà, donc si vous êtes disponibles…. Et l’autre atelier a lieu le mercredi suivant, le 18, rendez-vous place de la Mairie. Voilà et après on va visiter quelques parcelles avec les conseils de la chambre d’agriculture. »

Pour être moins ras de la pâquerette que lui, il est bon de rappeler que la loi Labbé interdit aux collectivités à compter du 01er janvier 2017 l’usage de produits phytosanitaires pour désherber (voir l’article « Des lois à gogo ») et en 2019 il en ira de même pour les particuliers . Une politique d’incitation à diminuer l’usage par les agriculteurs et les particuliers de ces produits est menée sous l’égide de la Région Centre Val de Loire et les chambres d’agriculture départementales. Cette campagne d’information, de formation, d’appui, bénéficie du soutien financier de l’agence française pour la biodiversité et l’agence de l’eau.

Voilà ce qui est demandé à la chambre d’agriculture :

« Assurer une formation régulière des jardiniers amateurs pour la mise en place de méthodes alternatives et prophylactiques en apportant un appui régulier à l’aide d’outils spécifiques ».

Pour autant ces deux journées des 11 et 18 avril résulteraient d’un partenariat Commune – Chambre d’agriculture. La première réunion a fait l’objet d’un bel article dans la Nouvelle République (*).

J’ai assisté à la seconde journée. Surprise, nous étions 7 : Yves Delcroix de la Chambre d’agriculture avec une collègue, Bernard Lhermenault agent municipal en charge des espaces verts de la Commune, les adjoints aux Maires Jacky Frénée et Noëlle Baranger, le Maire et moi-même. La « journée d’informations sur les ateliers zéro phyto » a duré 50 minutes, les parcelles prévues pour la visite n’étant pas accessibles.

Comment expliquer une telle désaffection de la population, alors qu’aux dires d’Yves Delcroix une Commune de l’amboisien de 1500 habitants a récemment réuni sur le sujet 45 de ses concitoyens ? Cette Commune avait largement informé ses habitants dans leur boite à lettres. A Descartes ? A peu près rien. Même le panneau électronique d’informations municipales n’en faisait pas mention. Du coup personne à la deuxième réunion, tout comme à la première d’après Yves Delcroix, hormis des élus. Toute la population était conviée, mais la Municipalité a oublié de lui dire. Comme d’habitude.

Le Maire a annoncé l’arrivée des enfants de Dransfeld, ville avec laquelle notre Commune est jumelée, le soir même à Descartes pour un séjour d’une semaine.

Ensuite, Jacques Barbier aborde ce qui constitue pour lui l’actualité communautaire de la façon suivante :

« Je voulais en même temps vous donner quelques informations complémentaires. Tout ça concerne la communauté de Communes. Je l’ai reçu ce matin donc c’est un peu frais. Sachez simplement que les assises du service à la population se sont déroulées pendant un certain nombre de jours dans 5 Communes. Le but était de partager un diagnostic social et sociétal sur le territoire, en pointant particulièrement la multiplicité des acteurs et des champs d’intervention, d’identifier les cohérences à trouver, construire un socle commun des services à la population, appréhender le territoire dans sa réalité…… Tout ça pour alimenter le projet de territoire qui est en cours au niveau de la communauté de Communes. Ce document sera mis sur le site internet de la ville, et vous pourrez en prendre connaissance. »

Le Maire n’a pas précisé qui participait à ces assises et dans quelles Communes elles avaient eu lieu, mais il est vrai qu’il ne faisait que lire la note qui lui était parvenue le matin même. Aujourd’hui, date de publication de notre article, le document n’a pas été mis en ligne sur le site de la Commune, comme promis. On y parle encore de l’opération « adoptez 2 poules ». Des gallinacées, bien sûr.

Jacques Barbier annonce à ses conseillers municipaux qu’il y a un site internet où peut être vu le film promotionnel de notre territoire « L’art de flâner ». Si vous voulez en prendre connaissance, vous trouverez le lien dans notre article « L’hémorragie de la taxe de séjour ». Il précise que les Offices de tourismes ont reçu de la nouvelle documentation, appelée « Coup de cœur » (**) « avec des villages significatifs tels que Chedigny, Montresor, Preuilly, le Louroux, le Grand Pressigny évidemment, Chaumussay, il y a 8 villages qui ont été sélectionnés. Tous ces documents sont à votre disposition dans les offices de tourisme, mais vous aurez la possibilité de les découvrir sur le site de la ville de Descartes à partir de demain. C’est arrivé là aussi hier.»

Aujourd’hui, date de publication de notre article, le document n’a pas été mis en ligne sur le site de la Commune.

Voilà, le Maire en a fini avec les informations de la communauté de Communes. Puis il parle de la date du prochain conseil municipal :

« On n’a pas arrêté la date du prochain conseil [municipal]. Pour vous dire qu’on va essayer de le faire glisser dans la première quinzaine de juin de façon à ce qu’on en ait un autre uniquement au mois de juillet, avant les congés d’été pour tout le monde ».

Alors que d’ordinaire, le nombre de séances plénières du conseil municipal est de 6 ou 7 de janvier à juillet, cette année il n’y en aura que 5, avec un ordre du jour sans doute tout autant indigent que celui-ci (voir l’article « En roue libre »), si l’on fait abstraction de ceux où le budget est à l’ordre du jour. Quoi de plus normal pour une Municipalité qui ne travaille pas à l’avenir de sa Commune : pas de projet, pas de débat sur le futur de notre Commune, donc pas de nécessité de se réunir. Cette municipalité fait du cabotage, de l’obligatoire. Les choses sont en ordre.

Intervention de Jacky Villeret, adjoint au Maire de Descartes, qui vient d’intégrer la commission thématique « sport » de la communauté de Communes Loches Sud Touraine (CCLST) :

« Il y a une première réunion qui a été faite au Louroux. Une deuxième qui a été faite à Saint Hyppolite la semaine dernière. Et la troisième se fera à Descartes. La troisième réunion sera plutôt une réunion de comment on voit le sport dans l’inter-communauté. C’est presque un discours philosophique par rapport à l’existant. Pas facile. Pas simple. Mais il y aura des actions de menées. Je vous en parlerai quand elles seront adoptées. Le problème, c’est pas simple. »

Jacques Barbier : « Ah oui ! Je veux bien te croire. »

Le ton sur lequel le Maire a dit ces mots en disait long sur le poids qui pèse sur ce pauvre homme, confronté au quotidien aux documents, aux débats, aux votes du Bureau communautaire dont il est membre, et qui sans doute bien souvent le dépassent. Rendez-vous compte qu’il doit même apprendre les prénoms des autres vice-présidents de la CCLST, et rien que pour cela il a du mal (voir l’article « Le jaune et le noir »). Alors vous imaginez le reste……..

Joël Moreau, conseiller municipal de la minorité : « C’est pas simple, mais ce n’est pas une découverte. Vous ne le découvrez pas aujourd’hui quand même ! »

Il est bien dommage qu’en ce 09 avril 2018 le Maire de Descartes, par ailleurs membre du Bureau de la CCLST qui décide d’à peu près tout en lieu et place du conseil communautaire (voir l’article « A quoi sert ce conseil communautaire ? »), n’ait pas dit un mot de la décision prise le 04 avril 2018, soit 5 jours avant, qui concerne le déménagement des services déchets ménagers installés aujourd’hui rue Carnot à Descartes. Puisqu’il ne l’a pas fait, nous le faisons à sa place. Voici le texte de la décision :

Le conseil municipal touchait à sa fin, et Joël Moreau voyant l’ordre du jour épuisé depuis belle lurette, les informations diverses déjà bien entamées s’exprima ainsi :

« C’est la première fois je crois qu’on a battu le record d’un conseil municipal aussi rapide. Heureusement qu’il y a les questions diverses ! »

Nous avons décompté précisément : 37 minutes consacrées à l’appel et à l’ordre du jour, et 19 minutes aux informations et questions diverses. 56 minutes en tout.

Jacques Barbier : « L’ordre du jour ne méritait pas non plus d’y passer deux heures. Puisque sur les 7 points il y en avait pratiquement 5 qui ne posaient pas de questions majeures, de débats particuliers, puisque c’est des points en définitive que l’on voit chaque année. Mais on avait une obligation de faire un conseil municipal pour accepter, puisqu’il y a une procédure en ce qui concerne la démission d’un conseiller municipal, et donc prendre le suivant et le valider dans son installation. C’est ce qui nous a….. »

Du coup, Isabelle Bretel, conseillère municipale de la majorité, en profita pour informer le conseil municipal que du 03 au 21 juin 2018, il y aura dans l’église Notre Dame un musée éphémère d’instruments de musique du monde.

Pour terminer ce conseil municipal en beauté, le Maire de Descartes a tenu à remercier un conseiller municipal de la minorité:

« Je tiens à remercier monsieur Flouneau qui a fait un déplacement important, non qui va y aller, récupérer le buste [de René Descartes] puisqu’il a été restauré. En tous les cas merci parce que c’est assez loin. Il faut quand même y faire attention. On projettera des photos de la restauration du buste. » (voir l’article « Haut les mains »)

Super ! La Commune est sauvée ! Voilà un beau projet structurant, porteur d’avenir enfin achevé !

Nous passons sous silence les quelques minutes de discussion à bâtons rompus qui ont émaillé cette toute fin de séance, dont la teneur était plus proche d’une discussion de comptoir que d’un conseil municipal.

Une fois la séance levée, Jacques Barbier accorde la parole à l’ancien Maire de Descartes Serge Petit, présent dans le public :

« Il n’y a pas eu une minute de silence observée pour la mort du gendarme ? [Arnaud Beltrame] Je trouve cela bien dommage. »

Jacques Barbier : «Et bien écoutez, c’est parce que ça m’est sorti de l’idée parce que je l’avais noté. Vous voyez ! De faire une minute de silence. Donc euh. »

Serge Petit : « Il n’est jamais trop tard pour bien faire. »

Jacques Barbier : « Oui, oui, mais permettez-moi de dire que je remercie les adjoints et les conseillers municipaux qui ont bien voulu faire une minute de silence à Super U, en ma présence, le 24 mars, qui était une minute de silence dans tous les Super U, parce qu’on parle du gendarme mais on oublie aussi les autres, le boucher, le client, qui a aussi été assassiné. Donc euh, c’est un peu non traditionnel, mais si vous voulez bien observer une minute de silence pour les victimes de l’attentat. »

Tout le monde avec son paletot déjà sur le dos observa donc cette minute de silence qui ne dura que 30 secondes.

L’essentiel pour le Maire avait été fait quelques jours avant, avec une belle photo parue dans la Presse locale, centrée sur lui en train de rendre hommage aux victimes de l’attentat au Super U de Descartes. Un goût de déjà vu, un peu comme en novembre 2015 où la Municipalité avait fait une minute de silence sur le parvis de la Mairie, une belle photo dans la Presse locale s’en suivant, en oubliant avec une bonne dose de mauvaise foi, d’en avertir les élus de la minorité :

En novembre 2015, le Maire n’avait pas eu le temps de prévenir les élus de la minorité, puisque c’était spontané, mais le correspondant de Presse locale quotidienne lui était bien là.

56 minutes après l’ouverture de ce conseil municipal, tout le monde pu donc aller manger sa soupe sans retard, avec le sentiment du « devoir » accompli. Notre Commune est décidément entre de bien mauvaises mains.

(*)  ARTICLE Nouvelle République 14 avril 2018

(**) DEPLIANT TOURISTIQUE 2018

Voici les 8 villages mis à la Une cette année :

Des « 10 idées pour de chouettes moments en famille », rien à Descartes.

« TOP 6 » et « Vivre des ambiances de fête » ne mentionnent pas non plus Descartes. Il n’y a que notre marché de mentionné, rubrique « flâner au marché ».

La carte de « Nos coups de cœur » ne fait même pas apparaitre le nom de Descartes

Les caractères en bleu sont des citations orales ou écrites

Voir article: pointez le titre, cliquez, et l’article s’ouvre

ISSN 2610-5942

Publicités

2 réflexions sur “C’EST PAS SIMPLE

  1. Absent de Descartes, et sans ordinateur, je n’ai pas suivi l’actualité au jour le jour.
    Je le regrette mais c’est ainsi.
    Aujourd’hui je retrouve un peu mes marques et je réagis à cet article.
    Oui il est plus que regrettable de constater que dans ce dépliant touristique de la Communauté de Communes Loches Sud Touraine la ville de Descartes y soit quasiment absente.
    Pourtant il y aurait des informations à publier et ainsi espérer un éventuel développement du tourisme local.
    Il faudrait associer étroitement les acteurs économiques et les acteurs associatifs pour stimuler la vie descartoise. Mais qui en a la volonté ?
    Dans un précédent article « en roue libre » vous laissiez penser (à juste titre) que l’actuelle majorité municipale était vraiment en roue libre et attendait que passe le temps et le mandat sans pour autant renoncer à ces avantages.
    Déplorable et inquiétant pour notre avenir local.

    J'aime

  2. Pour les journées sur la fin de l’utilisation des produits phytos encore aurait-il fallu le savoir pour être présent !!! l’information circule tellement bien dans notre commune que sans les Fédérés je n’aurais même pas su quelles avaient eu lieu, le compte rendu du CM du 09/04/2018 n’étant toujours pas sur le site de la commune

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s