FAIRE LE PLEIN

La séance plénière du conseil communautaire Loches Sud Touraine (CCLST) du 01er mars 2018 était principalement consacrée aux comptes 2017. Mais pas que. Il y eut bien une esquisse de débat d’orientation budgétaire, mais beaucoup moins charpenté que ceux des Communes de Descartes (voir l’article « Je ne suis pas magicien » ), de Loches ou de Ligueil. Aussi, nous n’en dirons rien. Sinon au menu des réjouissances étaient affichées quelques modifications d’intendance, peut-être pourrions-nous dire de gouvernance.

La première concerne la composition du Bureau communautaire lui-même, celui qui se réunissait à 21 au début de la CCLST en janvier 2017, à huis clos, pour produire de la délibération à l’envi en lieu et place du conseil communautaire. Puis il y eut des défections :

  • Eric Allamigeon, conseiller communautaire délégué et à ce titre membre du Bureau communautaire, a démissionné et n’a pas été remplacé (voir l’article « D’innocentes questions »).
  • Pierre Louault, vice-président en charge des pôles de proximité et de la relation avec les Communes, a dû renoncer à ce mandat puisqu’il est devenu l’heureux sénateur d’Indre et Loire. Il a été décidé de ne pas le remplacer non plus (voir l’article « L’antidote »).

Ces deux non-remplacements nous avaient interrogés sur la substance même de ces missions, nous conduisant à écrire : « A se demander si ces fonctions n’étaient pas juste pour faire plaisir à untel ou à untel. »

Nouveau changement annoncé ce 01er mars, présenté ainsi par Gérard Hénault président de la CCLST :

« Ce Bureau a connu quelques modifications. Particulièrement il vous est rappelé la démission de monsieur Eric Allamigeon (voir l’article « D’innocentes questions » ) qui ayant quitté sa Commune n’est plus conseiller communautaire ni membre du Bureau. Il était conseiller délégué, de la même manière qu’un autre conseiller délégué monsieur Marc Hamon qui était en charge de la mobilité a souhaité cesser cette fonction.

Je vais donc vous proposer une nouvelle composition du Bureau, qui sera avec le Président et les vice-présidents, là il n’y a pas de changement, avec 4 conseillers délégués, avec Martine Tartarin qui prendra la place de monsieur Hamon pour s’occuper de la mobilité. »

De 21 membres, le Bureau est passé en 14 mois à 19. Vu l’importance de la mobilité dans un territoire aussi vaste que le nôtre et aussi peu peuplé, il est heureux qu’un membre du Bureau continue à avoir en charge ce dossier.

Après un peu plus d’un an d’existence, il a été jugé utile de créer de nouvelles commissions thématiques. Voici comment Gérard Hénault les présente :

« Nous avons considéré qu’il était nécessaire d’étoffer le nombre de commissions. On a un vice-président qui a vu ses fonctions élargies à l’énergie. L’énergie est un sujet majeur, on en parle de plus en plus, particulièrement d’ailleurs autour de ce qui concerne l’agriculture, puisque les agriculteurs sont très intéressés en général pour entrer dans ce dispositif, et on ne pouvait pas rester à côté. »

Sauf erreur de notre part, le vice-président Eric Moreau n’est pas seulement en charge de l’énergie, mais du Plan Climat Air Energie Territorial (voir l’article « Plan climat : les éoliennes en question »), qui est loin de n’être que de l’énergie : cela concerne aussi les transports, l’habitat, les bâtiments, les déchets ménagers, l’agriculture, etc. Gérard Hénault continue donc à ne pas vouloir considérer le Plan Climat dans son ensemble. Bref, continuons. Gérard Hénault toujours:

« Eric Moreau a bien accepté de prendre en charge le chapitre de l’énergie sur le territoire, mais il est impossible d’imaginer cela d’une façon saine s’il n’est pas épaulé par une commission. Nous avons fait appel aux volontés pour intégrer cette commission. On a eu des réponses. Nous avions ouvert à 35 [personnes], on n’a pas 35. Voilà, c’est un constat. On l’interprétera chacun comme on en a envie. »

Voici la composition de cette commission énergie :

Vous noterez que le conseil de développement est membre d’office de cette commission, ce qui veut aussi dire que l’association AEST37 est partie prenante de cette instance (voir l’article « Développement social et agricole »). On espère que sa voix y sera plus technique et fiable que dans le dossier anti-éolien (voir l’article « Les passions de l’âme »). Bonne chance aux membres de cette commission pour y mettre un peu de raison.

Gérard Hénault :

« De la même manière, on a la nécessité de faire naître une commission des sports pour épauler Eric Deniau dont la tâche n’est pas simple. Appel a été lancé de la même façon, et nous avons un certain nombre de volontaires. Là encore. Oui on peut même compléter s’il y a quelques volontaires dans l’assistance on ajoutera son nom avec bonheur. »

Voici la composition de cette commission sport :

Gérard Hénault :

« La troisième commission viendra épauler Martine Tartarin pour cette tâche de mobilité qui l’attend. »

Voilà, les 3 nouvelles commissions thématiques sont installées. Et ce ne sont pas des sujets accessoires. Mais nous n’en avions pas fini avec les commissions thématiques.

Gérard Hénault :

« Alors par ailleurs, vous vous souvenez qu’on avait dit que les commissions auraient au plus 35 membres. Pour ne rien vous cacher, je me souviens des empoignades, quelques aigreurs de ci de là pour n’avoir pas avoir fait place à tout le monde. Or il se trouve que certaines commissions, celles dont je vais vous parler dans quelques instants, ont des effectifs variables. On a fait le plein récemment avec 7 [membres] présents, parfois c’est une solitude abominable, vous en avez 2, 2 hier, bon enfin voilà quoi. Bon voilà c’est comme ça.

 Du coup, on a pu considérer que si on entrouvait la porte de celles-ci, on pourrait peut-être espérer des fréquentations meilleures. Il s’agit de la commission solidarité. Et donc je remercie ceux qui se sont manifestés. »

11 noms viennent s’ajouter à ceux qui la composaient à l’origine (voir l’article « Les mules »).

Faire le plein semble être une difficulté pour les commissions thématiques. Nous en avions déjà parlé lors d’un précédent article (voir l’article « Le vide sidéral »). De deux choses l’une :

  • Soit nos élus locaux sont totalement désinvestis, démobilisés quant à l’avenir de notre territoire
  • Soit il y a de graves problèmes de gouvernance des vice-présidents, des conseillers communautaires délégués qui ne réussissent pas à impliquer les membres de leurs commissions.

Soit encore un peu des deux.

Cela ne nous surprend pas puisqu’encore aujourd’hui il n’y a pas de débat structuré en séance plénière, que les comptes rendus des commissions thématiques sont « confidentiels » et donc non diffusables, non discutables, et que les décisions importantes sont prises à huis-clos au sein du Bureau communautaire, sans obligation de prendre en compte l’avis des commissions. Peut-être que les membres des commissions thématiques se sont dit qu’ils ont mieux à faire que de jouer les plantes vertes.

Faire participer est une culture qui ne s’improvise pas. Bien peu sont les membres du Bureau communautaire qui l’ont. D’où le résultat affligeant de participation, d’implication de tous.

Même les séances plénières sont de moins en moins fréquentées : ce 01er mars 2018, 29 conseillers communautaires titulaires sur 94 étaient physiquement absents. Une hécatombe. Moi-même je me demande des fois pourquoi m’y rendre vu l’indigence des débats. S’il n’y avait pas le blog……..

Voilà pour cette séance plénière du 01er mars 2018. Ah non ?!? Il y a eu aussi en questions diverses un appel au châtiment. Le Maire de Perrusson Bernard Gaultier était absent. Mais il a demandé au second conseiller communautaire issu de cette Commune de porter sa voix par le biais d’une déclaration écrite par avance. La voici :

« Monsieur le président, mes chers collègues,

Suite à votre remarque dans le compte-rendu [de Bureau] du 12 février 2018, concernant des fuites d’informations dans la presse, personne n’est vraiment étonné puisque ce ne serait pas la 1ere fois que cela se produit.

Face à de tels agissements, on est en droit de s’interroger sur l’ambiance, la confiance, et la sérénité dans le travail et les discussions au sein du Bureau.

Puisque se répétant, et si on se place sur le plan de l’éthique et de la déontologie, cet acte ne devrait pas rester impuni. Comment peut-on travailler et débattre dans un tel climat de défiance ?

Quant à la Presse locale, avec de telles méthodes, elle confirme une fois de plus sa bienveillance  envers notre territoire.

Voilà monsieur le président, je vous prie de croire et également à mes chers collègues en l’expression de mes salutations amicales. Bernard Gaultier. »

Gérard Hénault :

« Bien je prends en bonne note ce qui a été dit, sans commentaire supplémentaire. »

Pour que vous compreniez de quoi il retourne il s’agissait de la publication du projet de planning de déploiement de la fibre en Sud Touraine que nous avons, comme la Nouvelle République, publié (voir l’article « La bataille de la fibre »). Comme la Presse locale, nous publions ce que nous recevons ou trouvons, après avoir vérifié l’authenticité du document. Les medias remplissent leur mission, sans y inclure ni bienveillance, ni malveillance. Ils font juste leur boulot, ils informent.

Voilà, tout juste une petite fuite anodine dans le fond de cale de notre grand navire, le plus fort et le plus beau (voir l’article « Les plus forts et les plus beaux »), qui vogue officiellement sur des eaux calmes sans faire le plein de passagers, et c’est le drame : un croisiériste monte en haut du grand mât et requiert une punition pour le ou les auteurs des fuites.

Elle aura sans doute lieu le jeudi 12 avril 2018 à la salle des fêtes de Manthelan à compter de 18 heures, à l’occasion de la prochaine séance plénière du conseil communautaire. Venez voir le spectacle, sans oublier de vous munir de vos fouets, martinets, nerf de bœuf ou autres battes de base-ball. Vous serez peut être autorisé à participer à cette séance de défoulement.

Les caractères en bleu sont des citations orales ou écrites

Voir article: pointez le titre, cliquez, et l’article s’ouvre

ISSN 2610-5942

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s