UNE LOCHE BOUFFE LA GRENOUILLE

Une loche commune est un petit poisson de rivière ou d’étang qui mesure tout au plus 25 cm. Voilà à quoi elle ressemble :

Une grenouille verte commune est un petit batracien qui mesure tout au plus 12 cm. La voici :

Se peut-il qu’une loche à peine plus grosse qu’une grenouille la bouffe ? Et si oui, combien de temps cela lui demande? C’est à cette question que nous allons tenter de répondre aujourd’hui.

La séance plénière du conseil communautaire de Loches Sud Touraine (CCLST) s’est tenue le 01er mars 2018 à Yzeures sur Creuse. Au menu : les comptes 2017 et le débat d’orientation budgétaire de la CCLST. Aujourd’hui, nous ne nous intéresserons qu’aux comptes définitifs 2017.

Les dépenses et recettes sont logées dans différents budgets:

  • Le budget principal et développement économique et touristique
  • Les budgets qui assurent une prestation par une vente ou taxation spécifique (ordures ménagères, eau potable, assainissement)
  • Les budgets des zones d’activités communautaires au nombre de 9

Les budgets annexes que sont l’eau potable, l’assainissement et les ordures ménagères à eux tous pour le fonctionnement (dépenses et recettes) et l’investissement (dépenses et recettes) dégagent un solde positif de 161 014.07 euros. Ils n’auraient pas été positifs sans les deux emprunts de 253 968 euros souscrits en 2017.

Les budgets des zones d’activités s’équilibrent, même s’ils présentent un solde positif de recettes d’investissements dans l’attente de la réalisation desdits investissements.

Le budget principal est le plus important, puisque c’est là que sont affectées les principales ressources financières, à savoir les ressources fiscales (taxe habitation, taxes foncières bâti ou non bâti, contribution foncière des entreprises, etc) et les dotations de l’Etat (Dotation générale de fonctionnement, etc).

Les recettes de fonctionnement du budget principal doivent être supérieures aux dépenses, afin d’autofinancer les investissements de la collectivité sans avoir recours ni à l’impôt ni à l’emprunt.

Examinons les résultats 2017 de ce budget principal conjointement avec celui du développement économique et touristique puisqu’un transfert important de ressources a été opéré du premier au second (*) :

Les recettes de fonctionnement sont supérieures aux dépenses, dégageant un solde positif d’environ 650 000 euros. 650 000 euros représente 1.83% des recettes. Ce n’est pas beaucoup. Mais peut-être est-ce suffisant pour autofinancer les investissements ? Regardons cela (*):

Les recettes d’investissement sont très inférieures aux dépenses, dégageant un solde négatif d’environ 4.2 millions d’euros.

Comment la CCLST a-t-elle financé ses investissements, alors qu’elle n’a pas emprunté pour aucun de ces 2 budgets ? Elle a pioché dans ses réserves à hauteur d’environ 3.6 millions.

Au 01er janvier 2017 date de fusion des 4 ex communautés de Communes de Loches Développement (CCLD), Touraine du Sud (CCTS), Le Grand Ligueillois (CCGL) et Montrésor (CCM), il y avait en caisse 13.525 millions d’euros de réserves financières. 10 millions d’euros de ces 13.525 millions venaient de l’ex Touraine du Sud (voir l’article « Réunion de la famille »).

La CCLST est en train gentiment de taper avec enthousiasme dans les réserves…… constituées minutieusement et patiemment par l’ex CCTS au préjudice de son propre développement (voir l’article « La belle endormie »). Ce n’est pas une surprise puisque dès le 15 avril 2016, 8 mois avant la fusion des communautés de Communes, l’ex président de la CCLD Pierre Louault avait dit à propos de la cagnotte de la CCTS (voir l’article « L’esprit communautaire ») :

« Ça on les rassure on s’occupe de manger leur cagnotte. »

C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui. Il faut dire que l’ex CCLD croulait sous les dettes et lorgnait avec avidité les réserves de ses voisines pour continuer les investissements sur son périmètre (voir l’article « Félicie aussi »).

En conservant ce rythme de pompage des réserves, il faudra au plus 4 ans à la CCLST pour les épuiser entièrement. Nous n’écrivions pas autre chose dès le 29 mars 2017 (voir l’article « La vérité d’aujourd’hui ») :

« La CCLST piochera dans les cagnottes de l’ex CCTS et l’ex CCM pour financer les dépenses courantes et les investissements à venir. Il faudra 4 années pour venir à bout de ces cagnottes. Nous prenons date aujourd’hui : c’est ce scénario qui se dessine. »

Il est donc confirmé qu’une loche (Loches Sud Touraine) met au plus 4 ans pour bouffer la grenouille (la cagnotte). Il faut dire qu’une loche ne se nourrit que d’invertébrés. Les choses sont donc en ordre.

Compte tenu des réserves financières pléthoriques de la CCLST, le choix a été fait de se désendetter. Alors que le capital restant dû au 01er janvier 2017 était de 32 767 099 euros (voir l’article « La vérité d’aujourd’hui ») il est au 01er janvier 2018 de 29 287 343 euros.

La CCLST s’est donc désendettée de 3 479 756 euros en 2017. Soit à peu près ce qui a été ponctionné dans la cagnotte. Sans les réserves financières issues de l’ex CCTS et de l’ex CCM, la CCLST n’aurait donc pas réussi à se désendetter d’un centime.

Aujourd’hui la CCLST a les moyens d’investir fortement grâce à l’apport des 13.525 millions d’euros. Dans 4 ans, elle devra emprunter pour continuer à le faire. La CCLST se retrouvera à l’horizon de 4 à 5 ans dans la situation peu enviable de la Commune de Descartes (voir l’article « Le compas dans l’œil »). Entre temps, la CCLST aura alourdi un peu plus sa structure comme elle le fait déjà, sans que cela génère autant d’économies financières pour les Communes (voir l’article « Vous vous fourvoyez »).

Bon, tout ça mis bout à bout et en maintenant le rythme actuel, cela devrait nous donner au 01er janvier 2021 :

  • 0 euro de grenouille, disparue, bouffée entièrement
  • De l’ordre de 19 millions d’euros de dette restant due sans emprunt nouveau entre temps
  • Un besoin d’emprunter annuellement 3.5 millions d’euros pour maintenir le rythme actuel des investissements

A moins d’activer le bol d’air qu’est l’augmentation des taux d’imposition des ménages et des entreprises. Ce sera de nouveau possible dès 2021 puisque les taux auront été unifiés sur le territoire (voir article « projection fiscale de la fusion »), comme l’avait affirmé Laurent Couraud, vice-président de la CCLST en charge des finances, le 02 mars 2017 (voir l’article « La vérité d’aujourd’hui ») :

« Reporter le temps de lissage à 12 ans, cela veut dire que le jour où il y a une décision d’augmenter éventuellement les taux [des impôts] cela devient plus compliqué. La difficulté est moins grande quand on ne parle plus d’augmentation que quand on doit en plus l’aligner sur une période de lissage. Je n’imagine même pas la simulation que l’on pourrait faire ! »

Les taux d’imposition globaux n’augmenteront pas avant 2021, pile poil au moment où la grenouille aura été entièrement avalée. Avouez que le monde est bien fait tout de même.

Mais 2021, ce sera juste après les prochaines élections municipales : l’heure du tour de vis. Les prochains élus de Loches Sud Touraine, son prochain président, ses prochains vice-présidents auront 6 ans pour trouver une solution au problème. D’ici-là c’est la fête à la grenouille.

Pour l’instant, le président de la CCLST Gérard Hénault se veut rassurant. Répondant le 01er mars 2018 à une question du conseiller Jackie Mathevet issu de la Commune de Perrusson qui l’interrogeait sur le manque apparent d’économies d’échelle, il l’a assuré :

« Jackie, je pense qu’on peut te rassurer, et rassurer tout le monde par la même occasion, on est vraiment je crois extrêmement vertueux. »

Voilà ! Le 23 janvier 2018, pour Gérard Hénault « nous sommes les plus grands, accessoirement les plus forts et les plus beaux » (voir l’article « Les plus forts et les plus beaux »), puis le 01er février 2018 à Genillé il affirmait à propos des bornes incendie « Je veux dire que là on est sur un vrai succès » (voir l’article « Un vrai succès ») et le 01er mars 2018 à Yzeures sur Creuse « On est vraiment extrêmement vertueux ». N’en jetez plus.

(*) Toutes les données que nous publions sont issues des documents remis aux conseillers communautaires et présentées en séance plénière le 01er mars 2018, hors restes à réaliser.

Les caractères en bleu sont des citations orales ou écrites

Voir article: pointez le titre, cliquez, et l’article s’ouvre

ISSN 2610-5942

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s