LA BATAILLE DE LA FIBRE

La bataille du rail (*), épopée idéalisée par René Clément dans son film éponyme des actions des cheminots résistants français pendant la seconde guerre mondiale, risque de faire pâle figure face à la bataille de la fibre optique actuellement à l’œuvre en Sud Touraine.

A l’annonce de la libération de notre territoire, les vocations à être dans les premières Communes équipées se multiplient. Rappel des épisodes précédents :

Fin 2016, chacune des 4 anciennes communautés de Communes vote le planning du débarquement (voir l’article « Tous fibrés » ). Tout le monde est très content.

Aux vœux 2018 de la communauté de Communes Loches Sud Touraine (CCLST), il n’y en a eu que pour la fibre (voir l’article « Les plus forts et les plus beaux »). Tout le monde toujours très content.

Et puis badaboum, arrive le conseil municipal de Ligueil du 25 janvier 2018 qui donne à entendre une autre musique (voir l’article « De la fibre partout »).

Remonté comme un coucou suisse, son Maire regrette que deux des trois pôles de centralité de notre territoire soient dans les derniers libérés par cette fibre. Jusque-là tout va bien. Mais il s’interroge sur la légalité du changement d’échéancier, puisqu’aucune assemblée délibérative n’a décidé d’amender celui de 2016. Pour lui il faut s’en tenir au planning approuvé par les 4 anciennes collectivités.

Et il n’y est pas allé par 4 chemins :

« Est-ce que de par la fusion, est-ce que Loches Sud Touraine dans la période de transition devait respecter les décisions délibératives des 4 communautés de Communes, et avait-elle le droit de changer les choses ? Et est-ce que le syndicat a le droit ? »

« Si ça doit aller au bout, ça ira au bout. Mais on ne voit pas juridiquement comment la nouvelle communauté de Communes (CCLST) a pu changer la carte, alors que ces cartes ont été votées par ses 4 composantes. »

« Et ensuite s’il faut engager un débat juridique, on verra qui devait respecter les décisions prises. »

A la vue des documents en notre possession, nous ne comprenions pas le courroux des Maires de Loches, Ligueil et Yzeures sur Creuse, puisqu’il apparaissait meilleur que celui de 2016 à l’exception de Chaumussay. D’ailleurs, dans notre article du 12 février 2018, nous félicitions même le conseil départemental.

On en était là. Mais suite à la publication de notre dernier article, un nouveau document nous est parvenu. Il donne à voir le comparatif entre ce qu’ont décidé les anciennes communautés de Communes en 2016 et le planning arrêté aujourd’hui par le délégataire de service public, c’est-à-dire TDF, en charge de l’installation de la fibre optique sur tout le département. Voici ce document pour ce qui concerne les Communes de la CCLST :

En haut de la liste, en vert, les Communes qui verront leur libération anticipée.

Ensuite en bleu, les Communes où ça ne bouge pas.

Enfin en orange, les Communes qui sont rétrogradées dans le temps.

Les plannings les plus significativement avancés ou retardés concernent principalement les Communes de l’ex communauté de Communes Loches Développement. Et nous n’en avions pas le détail, délibération du Bureau oblige.

Des Communes importantes à un titre ou à un autre, Tauxigny où est implantée l’importante zone d’activité du Node Park en cours d’agrandissement, Loches et sa zone d’activités de Vauzelle, et Ligueil où est implantée une maison de santé qui s’essaie à la télémédecine, sont parmi celles les plus retardées par rapport au planning initial.

Autant vous dire qu’il fait grand vent en ce moment aux « sommets » de ces Communes. Dommage qu’on n’ait pas d’éoliennes, on aurait de quoi générer de l’électricité pour tout le département d’Indre et Loire pendant un bon moment.

A Descartes, nous on est tranquilles, puisque la Commune sera servie en 2019 2020, conformément à l’échéancier approuvé en 2016. Peinards, tranquilles, quoi que : si l’ordonnancement est remanié, bouleversé, priorisé autrement, cela peut-il avoir des conséquences pour nous ? Sans doute le Maire de Descartes informera-t-il son conseil municipal de l’avancement du dossier dès la prochaine séance plénière. Comment le chantre de la « transparence » pourrait-il faire autrement (voir les articles « Le jaune et le noir » ).

Espérons que radio Loches, oups ! que la CCLST nous tiendra informés de l’avancée des troupes, oups ! de l’installation de la fibre optique. Histoire que l’on sorte nos drapeaux à temps, oups ! qu’on puisse souscrire un abonnement très haut débit dès que possible.

(*) « La bataille du rail » film de René Clément. 1946

Les caractères en bleu sont des citations orales ou écrites

Voir article: pointez le titre, cliquez, et l’article s’ouvre

ISSN 2610-5942

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s