LES RENÉ AWARDS

Existe aujourd’hui la cérémonie annuelle des Oscars décernés par l’industrie cinématographique américaine.

De même nous avons en France les César qui distinguent les productions annuelles les plus remarquables au sens de cette académie.

Il n’y a pas de raison qu’en Sud Touraine nous ne distinguions pas ceux qui nous font le meilleur cinéma local, boudé à notre grand regret par un grand nombre d’habitants. Nous parlons de nos élus locaux. Les plus méritants ont vocation à être distingués.

Nous inaugurons donc notre palmarès des René, en référence à l’illustre René Descartes bien sûr. Dans une ambiance de fête, le ton de cette cérémonie sera à la galéjade.

Comme tout ce qui est rare, nos « René » sont peu nombreux et exclusivement décernés cette année sur critère objectif : l’évolution de la population municipale de chacune des 68 Communes de la communauté de Communes Loches Sud Touraine (CCLST) de 2006 à 2015 (*). Voici les 4 lauréats des René 2018 :

Le René de la meilleure croissance de la population municipale en nombre :

Sont nominés :

Pour les productions CCTS (communauté de Communes de Touraine du Sud) : Abilly avec une croissance en nombre de 54.

Pour les productions CCGL (communauté de Communes du Grand Ligueillois) : La Chapelle Blanche Saint Martin avec une croissance en nombre de 89.

Pour les productions CCM (communauté de Communes de Montrésor) : Le Liège avec une croissance en nombre de 38.

Pour les productions CCLD (communauté de Communes Loches Développement) : Tauxigny avec une croissance en nombre de 186.

Le René est attribué à …………  « Tauxigny » des productions CCLD. Bravo ! Quel talent !

Le René du meilleur déclin de la population municipale en nombre :

Sont nominés :

Pour les productions CCM (communauté de Communes de Montrésor) : Nouans les Fontaines avec un déclin en nombre de 38.

Pour les productions CCLD (communauté de Communes Loches Développement) : Chanceaux près Loches avec un déclin en nombre de 15.

Pour les productions CCGL (communauté de Communes du Grand Ligueillois) : Sepmes avec un déclin en nombre de 103.

Pour les productions CCTS (communauté de Communes de Touraine du Sud) : Descartes avec un déclin en nombre de 291.

Le René est attribué à …………  « Descartes » des productions CCTS. Bravo ! Quel talent !

Le René de la meilleure croissance de la population municipale en pourcentage :

Sont nominés :

Pour les productions CCTS (communauté de Communes de Touraine du Sud) : Chambon avec une croissance en pourcentage de 10.13%.

Pour les productions CCM (communauté de Communes de Montrésor) : Beaumont Village avec une croissance en pourcentage de 11.81%.

Pour les productions CCGL (communauté de Communes du Grand Ligueillois) : Bournan avec une croissance en pourcentage de 16.60%.

Pour les productions CCLD (communauté de Communes Loches Développement) : Saint Senoch avec une croissance en pourcentage de 21.76%.

Le René est attribué à …………  « Saint Senoch » des productions CCLD. Bravo ! Quel talent !

Le René du meilleur déclin de la population municipale en pourcentage :

Sont nominés :

Pour les productions CCM (communauté de Communes de Montrésor) : Nouans les Fontaines avec un déclin en pourcentage de 4.65%.

Pour les productions CCLD (communauté de Communes Loches Développement) : Chanceaux près Loches avec un déclin en pourcentage de 9.62%.

Pour les productions CCGL (communauté de Communes du Grand Ligueillois) : Sepmes avec un déclin en pourcentage de 13.66%.

Pour les productions CCTS (communauté de Communes de Touraine du Sud) : La Guerche avec un déclin de pourcentage de 14.68%.

Le René est attribué à …………  « La Guerche » des productions CCTS. Bravo ! Quel talent !

Pour ne pas que vous pensiez que notre palmarès est subjectif, biaisé, voici l’évolution démographique des 68 Communes de Loches Sud Touraine de 2006 à 2015 (*), présentée par anciennes communautés de Communes :

Ex CCTS:

En 9 années seulement, cette collectivité a perdu 717 habitants, soit -4.45%. 14 Communes à évolution démographique négative, contre 7 Communes à évolution positive.

Ex CCM :

En 9 années, cette collectivité a gagné 54 habitants, soit +0.95%. 5 Communes à évolution démographique négative, contre 5 Communes à évolution positive.

Ex CCGL :

En 9 années, cette collectivité a gagné 333 habitants, soit +3.39%. 3 Communes à évolution démographique négative, contre 14 Communes à évolution positive.

Ex CCLD :

En 9 années seulement, cette collectivité a gagné 1353 habitants, soit +6.27%. 3 Communes à évolution démographique négative, contre 17 Communes à évolution positive.

CCLST :

En synthèse, voici les performances des différentes productions locales logées maintenant au sein de la CCLST:

Comment expliquer de telles disparités d’évolution démographique ?

Si nous confrontons ces données aux investissements des ex communautés de Communes et de leur capacité à thésauriser leurs ressources plutôt que de les investir, le tout devient logique :

L’ex CCTS est celle qui de loin a le moins investi et a réussi à économiser 10 millions d’euros apportés lors de la fusion des communautés de Communes. Sa population a baissé.

L’ex CCM est loin d’avoir investi toutes ses ressources et a apporté 4 millions d’euros lors de la fusion des communautés de Communes. Sa population a stagné.

L’ex CCGL investissait toutes ses ressources et a intégré le nouvel ensemble avec à peu près 0 euros en caisse et une dette contenue.

L’ex CCLD investissait bien au-delà de ses ressources et a intégré le nouvel ensemble avec une trésorerie faible et une dette considérable (voir les articles « Les bons comptes »  et « Réunion de la famille » ).

L’évolution démographique d’un territoire serait donc bien une conséquence directe de la volonté d’une collectivité à investir, du montant qu’elle investit sur son territoire.

En toute «logique», le président des productions de l’ex CCTS, celle aux résultats démographiques les plus médiocres, est devenu président du nouvel ensemble nommé CCLST. Alors que l’enjeu démographique est MAJEUR, ses pairs l’ont honoré comme il convenait pour couronner son « exploit ».

Comme nous ne voulons pas être en reste, à titre totalement exceptionnel, nous ajoutons aux 4 René déjà attribués un René Spécial qui revient à Gérard Hénault, président de la CCLST, pour l’ensemble de son œuvre : des 68 Communes, la Commune de Ferrière Larçon dont il est Maire depuis 2001 est la quatrième à avoir perdu le plus d’habitants en pourcentage de 2006 à 2015, et la CCTS qu’il présidait à compter de 2008 la seule à afficher un solde démographique négatif. Bravo à lui ! Quel talent ! (**)

Nous aurions aimé appeler ce René « René d’honneur » et non « René spécial » mais c’est impossible puisque beaucoup pensent qu’il est « The man who sold [his] world » (***) c’est à dire l’ex Touraine du Sud.

Mesdames et Messieurs, nous vous remercions et vous disons à l’année prochaine pour notre prochaine Cérémonie des déjà très enviés « René Awards ».

(*) Dernières données INSEE de population municipale totale de 2015 publiées fin décembre 2017.

(**) Lire ou relire l’article « Félicie aussi »

(***) « The man who sold the world » (L’homme qui vendit le monde) chanson de David Bowie, Tony Visconti et Mick Ronson, interprétée par David Bowie. 1970.

Les caractères en bleu sont des citations orales ou écrites

Voir article: pointez le titre, cliquez, et l’article s’ouvre

ISSN 2610-5942

Publicités

Une réflexion sur “LES RENÉ AWARDS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s