PROCES VERBAL 27 OCTOBRE 2017

Dans un souci d’information des Descartois et de transparence si chère au Maire de Descartes Jacques Barbier (voir l’article « Don de voyance ») sans qu’il aille jusqu’à publier les procès-verbaux des conseils municipaux, c’est-à-dire incluant une synthèse des échanges oraux, nous publions celui du conseil municipal du 27 octobre 2017.

Vous y trouverez les sujets qui ont nourris notre article « Haut les mains ». Bonne lecture.

Quelques remarques concernant la rédaction de ce Procès-verbal. Page 9 nous lisons qu’une balle du stand de tir a atterri dans un « jardin ». Or ce mot n’a jamais été prononcé en séance. Il a été mentionné « à l’extérieur ». Mais c’est très accessoire.

Page 9 toujours nous lisons à propos des travaux de démantèlement de la voie ferrée Descartes Tournon Saint Pierre :

« Monsieur Le Maire indique les démarches ont été engagées auprès de la communauté de Commune Loches Sud Touraine afin que celle-ci puisse prendre en charge financièrement le démantèlement de ces voies secondaires. »

C’est bien ce qu’il a indiqué lors du conseil du 24 novembre 2017 (voir l’article « Peau de lapin »), précisant que ce serait bien la CCLST qui financerait et gèrerait cet aspect du chantier, mais pas du tout ce qu’il a dit le 27 octobre 2017 (voir l’article « Haut les mains »). Voici pour rappel ses propos du 27 octobre :

« On en a parlé au Bureau [de la CCLST] de mercredi [25 octobre 2017] il y avait à l’ordre du jour l’avancement de la voie verte. Il reste 10 km de rails à démonter. En ce qui concerne les voies de déviation ça ne faisait pas partie du contrat de démantèlement. En ce qui concerne nos voies, nous avons fait une demande à SNCF Réseau pour nous autoriser à démonter ces voies parallèles et de pouvoir passer un marché sans avoir d’obligation de passer par des entreprises référencées SNCF, pour ne pas les nommer COLAS Rail et puis la personne qui s’occupe des traverses dans la Haute-Vienne. Peut-être une opportunité de faire travailler une entreprise locale. La démarche est lancée pour qu’on puisse effectivement démonter toutes ces voies qui en fait n’ont plus d’utilité. Au même titre, le démantèlement de la signalétique verticale n’était pas au contrat. »

Nous vous avions fait part de notre doute certain quant à la réalité de ces actions (voir l’article « Peau de lapin »). C’est confirmé. Il ne sera pas dit que le Procès-verbal porte la trace d’actions imaginaires qui n’ont jamais été.

Comme vous le voyez il n’y a pas que les carnets de bord qui sont caviardés (voir les articles « Le naturel au galop »  et « Digne de confiance ») mais aussi les Procès-verbaux des conseils municipaux. Et l’on se demande bien pourquoi tout le monde laisse faire, qu’aucun conseiller municipal de la majorité ou de la minorité ne relève ces points et demande à les rectifier.

Les synthèses, par nature synthétiques, ont apparemment des vertus bien utiles. C’est pour cela que nous restituons dans nos articles les mots exacts prononcés par les uns et les autres, même quand ils sont incompréhensibles, mensongers ou ridicules. Nous ne réécrivons pas l’histoire mais la livrons tel quel.

 « Biens informés, les hommes sont des citoyens, mal informés ils deviennent des sujets ». Alfred Sauvy.

Les caractères en bleu sont des citations orales ou écrites

Voir article: pointez le titre, cliquez, et l’article s’ouvre

ISSN 2610-5942

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s